leral.net | S'informer en temps réel

Dégel des relations entre Banjul et Conakry : Macky Sall sur ses gardes

Un léger dégel diplomatique souffle sur l’axe Banjul-Conakry matérialisé par des retrouvailles entre Adama Barrow et Alpha Condé. Le chef de l’État sénégalais Macky Sall, qui ne veut pas être surpris, a dépêché dans la capitale gambienne un général de l’armée pour s’enquérir des discussions entre Banjul-Conakry. Macky Sall reste sur ses gardes.


Rédigé par leral.net le Samedi 7 Août 2021 à 09:53 | | 0 commentaire(s)|

Dégel des relations entre Banjul et Conakry : Macky Sall  sur ses gardes
Il aurait demandé poliment des explications à son homologue gambien par le truchement de son émissaire officier à Banjul et a exigé un état des lieux détaillé tendant vers une bulle de décrispation diplomatique. Mais les dessous du puzzle sont insoupçonnés.

Selon des informations de Confidentiel Afrique, ce dégel diplomatique entre Alpha Conde et Adama Barrow est l’oeuvre du ministre guinéen Tibou Kamara, ex-confident de l’opposant guinéen Cellou Dalein avant de tourner sa veste 100 à l’heure pour rejoindre le camp du pouvoir.

La main de Tibou Kamara dans l’opération en préparation de rapatriement à Banjul de l’ancien Président gambien Yaya Jammeh, reclus à Malabo (Guinée Equatoriale) depuis sa chute du pouvoir aux élections présidentielles de 2016, y a fortement contribué. L’ancien président Yaya Jammeh, parti en exil en Guinée Équatoriale le 27 janvier 2017, est-il devenu si encombrant aux yeux du régime d’Obiang N’guéma?

Mais que peut bien cacher le deal de cette retrouvaille Alpha Condé-Barrow-Jammeh?
La même source évoque la volonté de neutraliser et d’isoler le Président Macky Sall, de ce qui reste encore de son leadership sous-régional, afin qu’il perde la main sur Banjul, un allié diplomatique stratégique de taille pour le Sénégal depuis l’avènement début février 2017 de Adama Barrow à la tête du pays.

Alpha Condé cherche-t-il à contrôler le cockpit d’Adama Barrow depuis le palais Sékoutouréya de Conakry?

En clair, le Président Macky Sall devra surveiller ses arrières pour ne pas être relégué aux seconds rôles et de tomber dans l’étau d’Alpha Condé, lequel compte s’ériger en potentiel initiateur d’un futur et probable axe du feu. Les mois à venir nous édifieront.

Depuis sa réélection comptant pour un 3ème mandat anti-constitutionnel et qui avait fait des centaines de morts octobre 2020, le Président guinéen continue est plus qu’isolé désormais et joue au loup solitaire. Selon des sources bien informées, il est devenu plus nerveux et inaccessible vis-à-vis de son shadow-cabinet.

Idem pour des proches collaborateurs du palais présidentiel qui peuvent rester des jours sans le voir ou lui parler. Que se passet- il ?

Revigoré au lendemain de son coup de force électoral sur fond de brimades répressives policières et d’arrestations arbitraires tous azimuts d’opposants et d’influentes figures de la société civile, lesquels contestaient avec la dernière énergie l’illégalité de son troisième mandat, le pouvoir d’Alpha Conde sur tous les segments de l’appareil administratif se rétrécit progressivement comme une peau de chagrin.

En réalité, nous confie une source, la stratégie du Président a toujours été d’aboyer et d’incriminer ses adversaires en voyant partout du noir. C’est le style Alpha Condé. Une méthode digne des goulags.
Rewmi Avec Confidentiel Afrique


Titre de votre page Titre de votre page