Leral.net - S'informer en temps réel

Football - Équipe nationale / Iliman Ndiaye, un appel du pied toujours pas entendu par Aliou Cissé…

Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Mai 2022 à 22:43 | | 0 commentaire(s)|

Football - Équipe nationale / Iliman Ndiaye, un appel du pied toujours pas entendu par Aliou Cissé…
Depuis plus d’un an, Iliman Cheikh Baroy Ndiaye (22 ans) n’a eu de cesse de clamer haut et fort son amour pour l’un de ses pays d’origine, le Sénégal. Le jeune footballeur veut absolument porter le maillot de l’équipe nationale de football du Sénégal.

Le milieu offensif qui a récemment déclaré qu’il « rêve de remporter la coupe du monde avec le Sénégal », entretient encore ce doux rêve à l’aube d’une prochaine participation des Lions à un mondial (Qatar 2022.)


Mais, le natif de Rouen n’est pas encore dans les petits papiers du sélectionneur des Lions, Aliou Cissé. Une position pour le moins précautionneuse qui, au-delà de l’aspect purement sportif, peut être justifiée par plusieurs autres critères dont le timing et donc le contexte dans lequel intervient cet appel du pied du pensionnaire de Sheffield United (D2 Anglaise.) Qu’est-ce que peut apporter Iliman au jeu des Lions ? Dans quelle configuration ? 

Il faut le dire, une coupe du monde au Qatar en 2022, ça fait rêver ! Au moment où les sollicitations et déclarations d’amour enflammées pour la sélection sénégalaise viennent de partout, footballeurs binationaux et potentiels internationaux confondues.
La tanière reste plus que jamais difficile d’accès.

Seulement au crépuscule de la carrière de joueurs tels que Cheikhou Kouyaté (32 ans) et Idrissa Gana Gueye (32 ans) voire Sadio Mané (30 ans), préparer la relève s’avère indispensable. 


Difficile d’accès pour ces joueurs dont parfois le talent est indéniable mais pas forcément suffisant pour voir son nom figurer sur la liste de Cissé. Ce dernier, conscient de tout cela, a de tout le temps répété qu’il a un groupe déjà très performant et qu’en réalité toute nouvelle convocation serait motivée par la nécessité de renforcer un poste ou combler un gap. Un milieu créatif et explosif n’est-ce pas là ce qui manque parfois au jeu des Lions pas tout le temps reluisant dans l’utilisation du ballon. 

En parlant de renforcer l’équipe nationale qui est déjà une belle machine à gagner et à remporter des titres, dorénavant, Iliman Ndiaye à la lumière de son talent indéniable, pourrait faire partie de la jeune garde sénégalaise. Car en réalité, entre le jeune Ndiaye et le Sénégal, le cordon n’a jamais été coupé. Jusqu’ à ses 14 ans, le petit Iliman a eu à faire ses gammes sur les terrains dakarois notamment à l’école de football Dakar Sacré-Cœur qu’il a fréquentée. Un lien avec son pays d’origine, du côté paternel, qu’il a tant bien que mal entretenu malgré son parcours atypique.

Une future association entre Nampalys Mendy ou Bouba Kamara en sentinelle fixe devant la défense et un duo Pape Guèye et Iliman Ndiaye (4-2-3-1 ou 4-3-3) serait exceptionnelle pour les Lions. Encore que des pépites telles que Pape Matar Sarr, Krépin Diatta, voire Sofiane Diop, auraient assurément leur mot à dire dans ces probables animations de jeu.

Face à ces multitudes de possibilités et ces sollicitations tous azimuts, il est du devoir du sélectionneur de trouver le juste milieu, la bonne composition pour aborder plus fort la prochaine Coupe d’Afrique des nations Côte d’Ivoire 2023,  mais surtout le mondial Qatar 2022.


Contre toute attente, après avoir essuyé plusieurs refus du côté de Reading, Chelsea et même de Manchester United, Iliman a dû son salut à la plateforme britannique Rising Ballers qui offre une chance aux jeunes footballeurs. Avec plus de visibilité et une meilleure exposition médiatique à travers les réseaux sociaux afin de leur ouvrir les portes du football professionnel. Le début du commencement pour le lion de Rouen… 

Alors qu’il évoluait à Boreham Wood FC (D5 anglaise), c’est là qu’il sera repéré par Sheffield U en 2019-2020 où il fréquentait l’équipe B avant d’être finalement promu dans le groupe de performance où il explose. Cette année, Iliman livre une saison pleine avec 30 rencontres disputées (7 buts 02 passes décisives) et une grosse influence dans le jeu de son équipe. Buteur à quatre reprises sur les cinq derniers matches de son équipe, Iliman semble commencer à trouver le juste milieu dans son style de jeu à la fois enthousiaste et provocateur. 

Le club de son enfance, le Rouen Sapins FC se souvient encore de son petit « Messi » ou du futur Zizou qui, comme le prédisaient ses premiers admirateurs, avait de la magie aux deux pieds, lui le droit. À l’époque, âgé de 10 ans, il faisait déjà tourner la tête de ses adversaires, ballon au pied. Grand admirateur de Sadio Mané, Iliman Ndiaye doit encore convaincre et démontrer davantage son gros potentiel pour espérer un jour, attirer l’attention d’Aliou Cissé pas forcément adepte des changements…

www.dakaractu.com


Source : https://www.dakaractu.com/Football-Equipe-national...


Titre de votre page Titre de votre page