Leral.net - S'informer en temps réel

LA JUSTICE CONDAMNE, LES DIACK DENONCENT

Rédigé par leral.net le Vendredi 18 Septembre 2020 à 13:10 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre sénégalais de la justice s’est prononcé sur la condamnation de Lamine Diack et de son fils par le Tribunal de Paris. Au micro de Iradio, Maître Malick Sall a souligné les barrières du Sénégal dans l’implication du procès fait à l’ancien patron de l’athlétisme mondial et Pape Massanta Diack, son fils. Il énonce […]
Le ministre sénégalais de la justice s’est prononcé sur la condamnation de Lamine Diack et de son fils par le Tribunal de Paris. Au micro de Iradio, Maître Malick Sall a souligné les barrières du Sénégal dans l’implication du procès fait à l’ancien patron de l’athlétisme mondial et Pape Massanta Diack, son fils. Il énonce la possibilité de l’Etat sénégalais de mettre à disposition un avocat pour défendre les intérêts de la famille Diack. Mais, il fait le constat du processus déjà enclenché par celle-ci pour faire appel de la condamnation.
Le tribunal correctionnel de Paris a reconnu Lamine Diack coupable de corruption passive pour le versement de pots-de-vin par les athlètes russes et pour financement de la campagne de l’opposition sénégalaise en 2012. En échange de ses services, ils auraient camouflé le dopage de plusieurs athlètes russes.
Face à la presse Pape Massanta Diack a dénoncé un complot contre l’ancien président de la fédération de l’athlétisme. Il dit être juste victime de l’amitié existant entre la Russie et son père. « Nos amitiés avec des pays comme la Russie, la Chine et la Qatar n’ont pas plu à certains pays occidentaux. » a-t-il souligné. Il a aussi clamé haut les réalisations de son père à la tête de l’athlétisme mondial. Sans oublier d’applaudir la gestion de Lamine Diack pendant près d’un quart de siècle lors de sa présidence de l’International Association of Athletics Federations (IAAF), Pape Massanta Diack, lui aussi condamné, a clamé leur innocence : « Pendant les 25 années que le président Lamine Diack a dirigé la Fédération internationale de l’athlétisme, il n’y a rien qu’on a pu lui reprocher. Ils ont attendu qu’il quitte cette instance pour lui chercher des poux sur la tête. Je n’ai travaillé que pendant six ans avec lui à l’Iaaf et nous avons réalisé de grandes choses. »
Pour rappel Lamine Diack est condamné à 4 ans de prison dont deux avec sursis et son fils Pape Massanta à 5 ans de prison. Dans le même procès 4 autres personnes sont condamnées. Ce sont : Habib Cissé, avocat de Lamine Diack à l’IAAF, Gabriel Dollé qui a supervisé les tests de dopage au sein de la fédération, Valentin Balakhnitchev et Alexei Melnikov, respectivement chef de la Fédération d’athlétisme russe et entraîneur d’athlétisme au moment des faits présumés de dissimulation de dopage.


Source : https://letemoin.sn/la-justice-condamne-les-diack-...


Titre de votre page Titre de votre page