leral.net | S'informer en temps réel

Massaly : « Karim Wade est devenu un problème de rapport de force comme ce fut le cas avec le Président Alassane Ouattara»


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Juillet 2018 à 18:52 | | 0 commentaire(s)|

Massaly : « Karim Wade est devenu un problème de rapport de force comme ce fut le cas avec le Président Alassane Ouattara»

Cliquez-ici pour regarder plus de videos
En marge de la marche de l'opposition, Mamadou Lamine Massaly a estimé que le problème de la candidature de Karim Wade n’est plus juridique, mais, plutôt un problème de rapport de force, comme ce fut le cas avec le Président Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. Massaly a aussi invité « solennellement» le Président Macky Sall à revoir sa copie, afin de remédier à la situation chaotique du Sénégal et aussi de ne ménager aucun effort pour qu’il y ait des élections libres et transparentes en février 2019.
 
Mamadou Lamine Massaly a répondu à Seydou Guèye et l’APR qui ont estimé ce matin que Karim Wade ne peut être ni électeur, encore moins éligible, car, la peine d’emprisonnement n’est pas effacée par la grâce présidentielle.
 
« L’APR fait juste un rapport de force et c’est très normal, le problème de Karim Wade n’est plus un combat juridique, mais plutôt un problème de rapport de forces, comme ce fut le cas avec le Président Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. Malgré tout, nous appelons à la paix des cœurs et à la cohésion sociale. Et pour cela, il nous faut un processus électoral fiable et qu’on puisse organiser des élections libres et transparentes en février 2019. Le pays va mal, très mal même, et je lance un appel solennel au Président Macky Sall pour qu’il revoie cette situation chaotique que vit le Sénégal» a martelé Mamadou Lamine Massaly aux journalistes.
 
D’ailleurs, Mamadou Lamine Massaly n’avait pas été tendre avec Macky Sall, mercredi dernier, à Dakar, en marge de la conférence de presse organisée par le Front national de résistance, en prélude à la grande mobilisation de ce vendredi.
 
« Le Sénégal que nous avait légué Me Abdoulaye Wade est devenu un Sénégal de pénuries : pénurie d’eau, pénurie de sang, pénurie d’essence, pénurie d’argent, pénurie de carte d’électeur, pénurie de justice, pénurie de liberté d’emplois et pénurie de démocratie. J’appelle les jeunes à venir en masse ce vendredi pour préparer la chute de ce régime dictatorial. J’en appelle à la mobilisation de toutes les forces vives de la nation pour qu’elles viennent participer en masse pour la réussite de la marche du front pour la libération du peuple », avait-il dénoncé.
 
Le Front national de résistance a effectué ce vendredi une marche avec comme itinéraire de la marche : Place de la Nation (Obélisque) - Boulevard du Général De Gaulle - Rond Point RTS.
Leral.net