Mod'Lô / Lac, Eumeu / B52, Ama Baldé / Papa Sow: Faux départ de la saison !

Ce qui était parti pour être une saison disputée de bout en bout, avec des combats de VIP dès l'ouverture de la saison, a tourné à un vrai-faux départ, avec les reports des combats Ama Baldé / Papa Sow, Modou Lô / Lac 2 et Bombardier / Eumeu Séne.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Novembre 2017 à 12:05 | | 0 commentaire(s)|

Après la saison 2016-2017 qui n’a vu aucun VIP nouer le NGuimb, amateurs et observateurs avaient applaudi des deux mains, après l’annonce des combats de rêve en ce début de saison. Mais, à l’arrivée, toutes les grosses affiches ont été reportées.

Le duel Modou Lô / Lac 2, qui devait ouvrir la saison, le 29 octobre, a été reporté pour indisponibilité du stade Demba Diop. L’on croyait alors que, après que le ministre des Sports a ouvert le stade Léopold Senghor à la lutte, ce duel très attendu serait reprogrammé avant la fin de l’année 2017. Mais jusqu’à présent, aucune date n’a été retenue par le promoteur Pape Abdou Fall. Quant à l’affiche Ama Baldé / Papa Sow, d’abord prévue le 19 novembre après le drame de Demba Diop, elle n’aura lieu le 25 décembre 2017.

De son côté, le combat royal devant opposer Bombardier à Eumeu Séne n’offre aucune garantie de se tenir cette saison, pour le moment au moins. Après plusieurs reports, ce duel au sommet était prévu pour le 25 décembre 2017. Mais, avec l’annonce de Papa Sow / Ama Baldé à cette même date, il est évident que cette confrontation sera encore renvoyée.

D’ailleurs, dans notre livraison du week-end, les deux camps, via les présidents d’écuries, ont rappelé à l’ordre le promoteur Assane Ndiaye. Selon Khalifa Niang pour Tay Shinger et Pape Sylla pour l’écurie Mbour, aucun contrat ne les lierait plus au patron de Baol productions, passé le 25 décembre 2017.

Même le combat Balla Gaye 2 / Gris Bordeaux, qui était annoncé en grande pompe par Luc Nicolaï pour le 1er janvier 2018, ne peut plus avoir lieu à cette date. En effet, le promoteur Papa Thialis Faye organise le duel Tapha Tine / Yékini Jr le Jour de l’An.

On aurait été en athlétisme, on aurait évoqué un faux départ pour 2017-2018. Cependant, rien n’est encore perdu. Il est toujours possible d’offrir une saison de rêve aux amateurs de lutte avec frappe, en donnant même à certains VIP l’occasion de disputer deux combats avant la fin de la saison. Il faut juste, pour cela, que les promoteurs fassent preuve de plus de professionnalisme et se départissent de leur jeu de yo-yo avec les lutteurs et le monde de lutte.



Sunu Lamb