leral.net | S'informer en temps réel

Remise du prix Macky Sall au Moro Naba :Ouaga des convergences entre le Sénégal et le Burkina


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Décembre 2017 à 08:11 | | 0 commentaire(s)|


Ouagadougou a été la capitale des convergences entre le Sénégal et le Burkina Faso, à l’occasion de la visite qu’y effectue le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Sidiki Kaba, et de la remise du prix Macky Sall pour le Dialogue au Moro Naba, en présence d’une forte délégation venue de Dakar.

Le mercredi 20 décembre 2017, Me Sidiki Kaba a été reçu tour à tour par son homologue, le Premier ministre et le Président de la République du Faso, Marc Rock Christian Kaboré à qui il a remis un message d’amitié et de fraternité du Président de la République du Sénégal Macky Sall.

De ces différents entretiens, tous ont salué les relations solides qui prévalent entre les deux Chefs d’Etat et entre les deux peuples. Ces bonnes relations expliquent d’ailleurs les convergences de vues, d’actions et d’initiatives sur les grands dossiers au niveau des organisations sous-régionales, régionales et internationales. Autre preuve de la vitalité des liens qui unissent les deux Présidents et les deux peuples, la signature d’une vingtaine d’accords au niveau de la commission mixte entre le Sénégal et le Burkina Faso, lors de la visite du Président Kaboré à Dakar. La prochaine visite du Président Macky Sall est d’ailleurs très attendue au «Pays des hommes intègres».

Parlant du Président Macky Sall, son homologue du Faso a souligné que tous deux sont en phase sur toutes les questions, avant de réitérer son invitation à venir au Burkina Faso où «il est chez lui».

Autre moment fort de convergences, célébré avec faste et haut en couleurs, c’était la remise hier jeudi 21 décembre, c’est la remise du prix Macky Sall pour le dialogue au Moro Naba, prix décerné par le CIRID. En remettant ce prix, le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a mis l’accent sur les qualités d’homme de dialogue, de paix, d’humaniste et de panafricaniste du parrain. Et de souligner aussi le choix judicieux, éclairé et pertinent porté sur le Moro Naba en tant que grande figure de l’histoire du Burkina Faso et de l’Afrique; mais aussi de régulateur social, dépositaire d’une incontestable légitimité qui a participé à la résolution de la dernière crise dans son pays, lui évitant une guerre civile.

La cérémonie était une fête, c’en fut assurément une, de haute portée symbolique qui vient ainsi élargir le champ des convergences entre les deux pays. La présence du Grand Serigne de Dakar, Papa Ibrahima Diagne a été une parfaite illustration du rôle de facilitateurs, de régulateurs sociaux et de pacificateurs que peuvent jouer nos autorités coutumières et religieuses. Un rôle que le ministre Sidiki Kaba a revisité dans son discours, avant de remettre le trophée et le prix Macky Sall pour le dialogue au Moro Naba. Ce dernier a offert au Président sénégalais un très beau cadeau. Autant dire que Ouaga a été la capitale des convergences magnifiées par tous les orateurs.




Par Soro DIOP (correspondance particulière)








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image