Leral.net - S'informer en temps réel

Subvention des prix du blé non payée : Les meuniers, affaiblis, craignent une éventuelle hausse du prix du pain

Rédigé par leral.net le Mardi 24 Mai 2022 à 22:38 | | 0 commentaire(s)|

Les meuniers, en conférence de presse, évoquent les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Ils rappellent l’arrêté sorti en 2021, qui attestait que le sac de farine de blé ne pouvait dépasser 19 200 FCfa. L’Etat avait pris l’engagement de supporter tout prix qui dépasserait 325 euros/tonne. Depuis lors, constatent-ils, les meuniers n’ont reçu un franc de cet argent. Il s’agit d’un montant de près de 15 milliards FCfa. Ce montant non perçu bloque l’activité des meuniers qui peinent à respecter leurs engagements.


« Si la dette n’est pas payée, deux choses peuvent arriver, car les banques ne leur font plus confiance. Soit, ils continuent à commander au risque de voir le prix du pain à la hausse, soit ils rendent tablier. Aujourd’hui, le prix du blé dépasse 500euros/Tonnes.

« Déjà, le stock entrant, comptabilisé dans le quota de la convention de l’Etat, était de 400 euros/ Tonnes. Si on continue comme ça, soit les usines vont fermer ou le prix du pain va hausser », a exposé Claude Demba Diop.


Titre de votre page Titre de votre page