Leral.net - S'informer en temps réel

Thérèse Faye Diouf : «Le C25 est une opposition paresseuse, qui n’a ni programmes, ni projets à présenter aux citoyens sénégalais»

Rédigé par leral.net le Vendredi 25 Janvier 2019 à 11:32 | | 0 commentaire(s)|

Thérèse Faye Diouf : «Le C25 est une opposition paresseuse, qui n’a ni programmes, ni projets à présenter aux citoyens sénégalais»
 Les jeunes de la Mouvance présidentielle n’ont pas mis trop de temps à répondre à l’opposition regroupée au sein de la C25 sur la menace de la non-tenue du scrutin 24 févier. Face à la presse hier, Thérèse Faye Diouf et Cie ont chargé l’opposition. Selon eux,  « le C25 est une opposition paresseuse, qui n’a ni programmes, ni projets à présenter aux citoyens sénégalais». La coordonnatrice de la Cojer en a profité pour apporter des précisions sur l’affaire des nervis de Mame Mbaye Niang. 
 
Elle dit qu’ «il y’a une vidéo qui circule dans la presse depuis avant-hier, faisant allusions à des propos de Mame Mbaye Niang. Cette vidéo date de 2011. Il faut le dire et le préciser c’est les marrons du feu de 2011.» Hier, lors de la conférence de presse des jeunes de la mouvance présidentielle, la coordonnatrice de la Cojer, s’en est ouvertement prise à l’opposition. Selon Thérèse Faye Diouf, par ailleurs directrice générale de l’Agence nationale de la case des Tout-petits, le Président Sall a en face de lui une opposition des réseaux sociaux qui n’a pas de programmes et de projets à présenter devant le peuple sénégalais. «La jeunesse de la mouvance présidentielle appelle les populations à la vigilance, à faire face aux fausses spéculations d’un collectif de 25 «paresseux» recalés qui s’agitent et versent dans la diversion. Nous disons aux leaders désolés de l’opposition que l’élection se tiendra à date échue: «beugbeuré, bagnebeuré».
 
L’opposition est là pour le désordre. C’est une opposition paresseuse. Parce que, normalement, r quelqu’un qui veut être candidat à la présidentielle du 24 février, il doit en ce moment être au plus profond du Sénégal pour parler avec les Sénégalais de son projet et son programme. Ils (Ndlr: les gens de l’opposition) n’en ont pas. Ils sont des candidats de Facebook, des candidats des réseaux sociaux, des candidats des télés et des radios. Je pense qu’au-delà de ces réseaux sociaux, les candidats de l’opposition doivent aller à l’intérieur du pays pour parler aux Sénégalais. C’est mieux par rapport à ce qu’ils font actuellement« a conseillé le porte-parole du jour, Thérèse Faye. D’après elle, l’opposition souffle désespérément sur les braises en appelant la jeunesse à brûler le pays.
 
 « Notre patrimoine commun transcende les obédiences et les chapelles politiques. Cette posture irresponsable des comploteurs n’est guère étonnante car seul importe pour eux le pouvoir à tout prix. Nous dénonçons avec la dernière énergie l’appel à l’insurrection des leaders de l’opposition qui est révélateur de l’absence de programme et d’un manque de patriotisme. Sous ce rapport, nous demandons aux autorités compétentes de prendre les mesures pour favoriser une bonne tenue de la campagne électorale et garantir la paix, la stabilité et le choix libre des citoyens. Avec une fidélité à notre posture patriotique et notre ancrage à la paix, nous, jeunes de la mouvance du présidentielle, en appelons à la responsabilité et à la retenue de l’ensemble des acteurs du landernau politique sénégalais.

Nous invitons également tous au respect des institutions, seul gage de la paix et de la concorde nationale « indique la patronne de la Cojer. Cette dernière n‘a, comme on s’en doute, pas raté l’occasion pour tacler sévèrement le leader du Pastef, Ousmane Sonko. Les jeunes de la Mouvance présidentielle ont invité Ousmane Sonko à apporter des éléments de réponses aux interpellations « graves et précises » du journaliste Madiambal Diagne sur l’affaire des 94 milliards.
 
 Silèye MBODJI (Le Témoin)


Titre de votre page Titre de votre page