leral.net | S'informer en temps réel

Ugb : La COJER s’incline devant sa mémoire et présente ses vives condoléances


Rédigé par leral.net le Dimanche 20 Mai 2018 à 21:00 | | 0 commentaire(s)|

Le Mercredi 10 Mai2018, l’Université Gaston Berger de Saint –Louis a été le théâtre d’affrontements entre les étudiants et les forces de l’ordre. Ils ont hurlé leur colère pour réclamer leurs bourses d’étude.

Au cours de cet incident regrettable, l’étudiant en 2e année de Lettres Modernes, Mouhamadou Fallou Sène y a laissé la vie. La COJER s’incline devant sa mémoire et présente ses vives condoléances à sa famille biologique et à toute la communauté universitaire, à tout le peuple sénégalais et souhaite que de pareils scénarios ne se reproduisent plus.

Les sanctions commencent à tomber. La Convergence des Jeunesses Républicaines (COJER) apprécie, de cette manière-ci, la sage mesure présidentielle qui consiste à vouloir situer  toute la chaîne des responsabilités. 

En mettant fin aux fonctions du Recteur de l’UGB ainsi qu’à celles du Directeur du CROUS, son Excellence Monsieur le  Président de la République Macky Sall fait montre d’une ferme volonté de trouver des solutions idoines aux difficultés qui assaillent  les étudiants, ces futurs décideurs de notre chère Nation.

Ainsi, la COJER Nationale salue cette attitude prise par le chef de l’Etat et exhorte, par la même occasion, toutes les parties prenantes à travailler pour pacifier, au mieux, nos espaces universitaires. Depuis son arrivée au pouvoir, le Président Macky s’est résolument engagé à l’amélioration des conditions de vie et d’études des pensionnaires de nos universités et autres centres universitaires.


Nous, Jeunesses Républicaines, déplorons jusqu’à la dernière énergie, les malheureuses sorties de certains responsables de l’opposition pourchassés par  une détresse psychologique qui,  les pousse jusqu’à vouloir naviguer dans les éthers de l’imagination.

Abdoulaye Wade, ce vieux décati, qui rumine mal sa raclée homérique de 2012 et qui a les  mains souillées de sang ( l’étudiant Balla Gaye en 2001 ;  le naufrage du Bateau le «Joola» en 2002 ;  la mort de Malick Ba de Sangalkam ; le meurtre de Fanaye Walo en 2011 ; le jeune  Abdoulaye Wade  à Thiaroye ; le jeune Mamadou Diop de Mbour à la veille de la Présidentielle de 2012, les morts du 23 juin 2011, etc ),  n’a vraiment pas de  leçon de morale á donner à personne. Que ce traître du peuple «Ibliss», pardon, Idrissa Seck qui refuse, toujours, d’accepter la volonté divine, cesse de nous pomper l’air.


 Après le ratage de leur  manœuvre…noire lors du vote de la loi sur le parrainage à l’Assemblée Nationale, cette opposition ringarde et en panne sèche de programme, vient d’emboucher la trompette de la médisance, du cynisme et de la délation pour  espérer se «refaire» une santé politique.


Elle ( cette opposition) ignore que le peuple qui goûte, à nos jours, aux délices de la modernité de par les nombreux projets du régime du Président Macky (CMU, Bourses Familiales, PUDC, TER, DER, PRODAC, AIBD, pour ne citer que ceux-là), lui a, tout bonnement, tourné le dos. Le Président Macky s’inscrit, lui, dans le temps de l’action utile.

N’en déplaise á ceux-là qui veulent s’empêtrer dans l'inanition. La COJER Nationale réitère son engagement auprès de son Excellence M.le  Président de la République, par ailleurs,  Président de l’Alliance Pour la République (APR)  et entend , ainsi, l’aider à œuvrer pour  l’élévation du niveau de vie des Sénégalais.


 


Fait à Dakar, le 20 Mai 2018 


Pour le Bureau National de la Convergence des Jeunesses Républicaines