leral.net | S'informer en temps réel

2017 au Sénégal, une année à feu et à sang !


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Décembre 2017 à 09:35 | | 0 commentaire(s)|

L’année 2017 qui tire à sa fin dans quelques jours, a été véritablement macabre. Des accidents ont encore fait parler d’eux, les uns plus meurtriers que les autres. Les chiffres avancés par la Brigade nationale de sapeurs-pompiers, rapporté par L’Observateur font froid au dos. En effet, pour l’année écoulée, hors les trois jours qui restent, les soldats du feu ont effectué 16 250 interventions relatives à des accidents de la circulation routières ayant occasionné 27 100 victimes dont 790 décès.

Le plus dramatique de ces accidents, est survenu le 5 novembre 2017 entre Saggatta Gueth et Kébémer et a coûté la vie à 25 personnes en partance pour le Magal. Sept (7) membres d’une famille saint-louisienne ont été décimés dans cette tragédie.

Les soldats du feu ont fait 2814 interventions pour des incendies qui ont fait 175 victimes dont 46 morts. Dans ce lot, des incendies meurtriers de cette année, il faut impérativement noter celui du Daaka de Médina Gounass (retraite spirituelle), dans le département de Vélingara. Le bilan définitif a été des plus lourds, il faisait état de 22 personnes tuées et une cinquantaine de blessés.

La mer a également fait des victimes. Mais le naufrage de Bettenty (Fatick) restera gravé dans les mémoires. Le 24 avril, une pirogue transportant 72 personnes en majorités des femmes en provenance de la cueillette d'huîtres, a chaviré faisait 21 morts.

Deux mois plus tard, une pirogue avec à son bord 25 personnes, qui suivait une autre pirogue transportant une dépouille mortelle, a chaviré et fait 6 morts, à Faoye, dans le village de Loul Séssène, département de Fatick.

115 crimes par armes blanches entre 2016 et 2017

Les crimes de sang ont aussi été de la partie. Entre 2016 et 2017, 115 meurtres par armes blanches ont été dénombrés, selon Ibrahima Sall, de l’Association pour le soutien et la réinsertion des détenus (Asred), cité par Vox Populi.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos