leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 12 Novembre 2011

Exclusif! Coup d'Etat en Guinée Bissau: Le complot tramé à Dakar


Le document de l'ambassade américaine du 05 juin publiés par wikileaks en 2009 nous relate les évènements fâcheux qui se sont déroulés dans la matinée du 06 juin en Guinée Bissau. Matinée où plusieurs membres du gouvernement ont été tués et d'autres arrêtés par les forces de sécurité. Ceci pour avoir été accusés de comploter pour renverser le régime en place à.



Exclusif! Coup d'Etat en Guinée Bissau: Le complot tramé à Dakar
Le 05 juin, en début de matinée, les forces de sécurité bissau-guinéennes ont tué l'ancien ministre des administrations territoriales, Baciro Dabo, et l'adjoint au président de l'assemblé nationale, Helder Proenca. Plusieurs autres présumés conspirateurs ont été placés en détention.

Selon Le ministère de l'Intérieur, les services de renseignement ont publié une déclaration les accusant d'avoir conspiré pour lancer un coup d'Etat en l'absence du président intérimaire, le Premier ministre, du ministre de la défense d'autres ministres qui sont tous hors du pays.

Dabo, candidat aux présidentielles et Proenca, un dissident du parti au pouvoir, ont été tués dans des fusillades séparées. Le premier a été tué dans sa maison alors que le second dans son véhicule, avec son chauffeur et un garde du corps.

Le gouvernement a annoncé que Robert Ferreira Cacheu,le directeur de campagne du candidat à la présidentielle Malam Bacai; Faustino Imbali, ancien Premier ministre; Marciano Silva Barbeiro, ancien ministre de la Défense, Daniel Gomes, ancien ministre des Pêches, Verissimo Nancassa, un homme d'affaires, et Tito Danfa, un musicien, ont tous été arrêtés pour avoir prétendument comploté pour renverser le gouvernement.

Il ya également plusieurs informations non confirmées, l'ancien Premier ministre Imbali a été tué après avoir été placé en détention. D'autres rapports indiquent qu'il a été battu par le personnel de sécurité du gouvernement et est à l'hôpital. En plus des personnes en garde à vue, le gouvernement a annoncé que quatre officiers de l'armée - Afonso Te, Sandji Fati, Domigos Indi, et Joao Monteiro - étaient recherchés pour leur rôle présumé dans le complot.

Le Procureur Général Dr Louis Manuel Cabral et le président de la Cour suprême Maria do Ceu Silva Monteiro auraient trouvé refuge à l'ambassade d'Angola.Toutes les personnes tuées et détenues sont considérés
comme ayant été proches de l'ancien président Joao Bernardo Vieira.

Le gouvernement affirme que le complot a été planifié à Dakar. Le président sénégalais Abdoulaye Wade convoque les ambassadeurs américains et français, avec la Commission européenne et chef de l'Office des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest , pour discuter de la situation en Guinée-Bissau.



Titre de votre page Titre de votre page