leral.net | S'informer en temps réel

Le ridicule ne tue pas - Par Dr. Médoune Ndiaye

Bonjour cher Sénégalaises et Sénégalais,
À la lumière des commentaires de M. Abdoul Mbaye et de M. Bougane Guèye Dany, suite au discours de son Excellence M. Macky Sall en France, je voudrais apporter ma réplique à ces pseudo-politiciens qui veulent se donner de l’importance en attaquant le Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Novembre 2021 à 09:12 | | 0 commentaire(s)|

Le ridicule ne tue pas - Par Dr. Médoune Ndiaye
Je voudrais leur dire d’emblée que son Excellence ne boxe pas dans la même catégorie qu’eux et n’est non plus logé à la même enseigne.Qu’ils se le tiennent pour dit.

Pour le premier cité, il a fallu la largesse du Président, pour qu’il se fasse un nom dans le landerneau politique à la faveur de sa nommination comme Premier ministre du Sénégal. Depuis qu’il a été défenestré de son poste, il nourrit une haine viscérale à l’endroit de celui qui l’avait propulsé au devant de la scène.Ceci est une marque de non reconnaissance qui est totalement aux antipodes de nos valeurs.

Nous n’avons pas besoin de ces politiciens qui, une fois dans le cercle des décideurs, deviennent muets comme une carpe mais se transforment en perroquets, toute honte bue, dès qu’ils se trouvent de l’autre bord.

Danns une certaine mesure cela se comprend aisément parce qu’étant leader de partis politiques (télécentre ou yobaléma,; raison pour laquelle il se greffe pour exister et du coup pour jouer les seconds rôles.

Cette rancune exacerbée, démesurée , fait qu’il tire sur tout ce qui bouge comme un” zorro”.

M. Mbaye, vous devez apprendre à vos dépens que c’est peine perdue, que de vouloir à tout prix et de façon aveugl,e jeter le discrédit sur celui que le peuple a choisi pour être à la magistrature suprême du pays, respectez donc la volonté des Sénégalais mais surtout, celle divine.

Pour le second nommé, novice en politique, il se définit dejà comme l’alter ego de son Excellence M. MACKY SALL; je voudrais tout simplement lui rappeler qu’il est un oiseau avec des duvets et qu’il lui est impossible de voler à cette étape. Il doit avoir l’humilité d’apprendre, de boxer dans les petites catégories, avant d‘intégrer celle des poids lourds. Quelqu’un disait: «la simplicité est un art, tout le monde n’est pas artiste».

Récemment, ce monsieur a essayé d’ameuter le peuple sénégalais, suite à un redressement fiscal dont il a été l’objet, utilisant ses organes de presse.
Pourtant, il savait mieux que quiconque qu’il n’était pas en règle et a voulu donc jouer, lui aussi, la carte de la victimisation.Au finish, il s’est plié en deux voire quatre pour enfin accepter de négocier.

M. Bougane, vous rappeliez les enseignements de Serigne Touba mais comme on le dit, il faut d’abord commencer à balayer devant sa propre porte. Vous n’enavez pas fait les vôtres, mieux encore, notre religion nous enseigne que même quand on meurt, on doit le faire stoiquement.

Dieu dit dans le Coran que la patience est une vertu que chaque musulman doit porter en bandoulière, «innalaha ma sabirina».Pour un redressement fiscal, vous avez crié haut et fort, faisant état d’un complot qui n’en était pas un. Quelle vergogne !

À sa décharge, le Président MACKY SALL a traversé des moments très durs dans sa carrière politique, mais avec stoicisme, il a franchi toutes ces étapes dignement, sans broncher, jusqu’à occuper la plus haute charge de ce pays. Logiquement c’est avec fierté qu’il a dit, je le cite:«personne ne peut m’intimider. C’était impossible avant que je ne sois chef d’Etat, à fortiori, aujourd’hui que Dieu m’a mis au pouvoir».Ceci montre à suffisance son courage, sa patience, surtout sa foi en Dieu, seuls gages de sa réussite.
Je voudrais alors dire à ses détracteurs qu’ils ont échoué d’avance et que les rancuniers ne doivent pas crier leur rancune.

À bon entendeur salut!





Dr. Medoune Ndiaye
Coordonnateur DSE Cap-Vert
Président Association des Ressortissants Sénégalais de Sal(A.R.S.S)



Titre de votre page Titre de votre page