leral.net | S'informer en temps réel

Litige association GFC vs Jappo SA: Djamil Faye poursuit le combat

Débouté par la Commission de discipline de la Fédération sénégalaise de football (FSF) dans le litige l'opposant à l'Association Guédiawaye FC, le président de Jappo SA, Djamil Faye, n'a pas dit son dernier mot.


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Décembre 2017 à 11:54 | | 0 commentaire(s)|

Djamil Faye ne compte pas déposer les armes en ce qui concerne le litige l’opposant à l’Association GFC. Malgré la décision de la Fédération sénégalaise de football (FSF) de désigner ladite structure comme seule instance compétente pour engager l’équipe Guédiawaye FC aux différentes compétitions nationales, le président de Jappo SA ne s’avoue pas vaincu. D’ailleurs, il a estimé que le match joué et perdu (2-0) par GFC contre Dakar Sacré-Cœur, dimanche dernier ne les ‘’concerne pas’’. Car, dit-il, ‘’aucune’’ notification ne leur a été transmise. ‘’On l’a appris par voie de presse. D’ici mardi prochain, si on n’a pas de notification, on engagera un huissier pour constater cette forfaiture de la Fédération’’.

Le match continue donc pour Jappo SA, selon son président qui rappelle que ce n’est jamais fini tant que le temps additionnel n’est pas épuisé. Djamil a aussi informé qu’un recours est déposé auprès de la Commission d’appel de la FSF. ‘’Quand je perds un match dans les règles, je rentre chez moi et je ne dis rien. Mais là, il est truqué. Nous allons réussir à débouter la Fédération et la Ligue pro’’, a-t-il assuré.

Concernant le contrat le liant à l’Association GFC, Djamil Faye a reconnu que celui-ci est bien arrivé à terme. Toutefois, il a tenu à préciser que la poursuite du projet est conditionnée. ‘’Oui, le contrat a pris fin le 22 novembre. Mais l’Association sait bel et bien, de même que la Fédération, qu’il y a un article prévoyant qu’à la fin du contrat, pour que le projet puisse continuer, il faut un accord avec l’investisseur de base, celui qui a mis ses billes depuis six ans’’, a-t-il expliqué.

M. Faye a aussi dénoncé une ‘’injustice’’ sur sa personne et surtout, sur ‘’les joueurs qui sont sous contrat’’. Pour lui, ‘’il aurait été légitime de dire, puisqu’il y a un problème, mettons un administrateur pour permettre aux joueurs de jouer’’. Mais le président de Jappo SA a foi en sa capacité à remporter ce combat et s’est réjoui de la confiance des joueurs.




Source : Enqueteplus








Hebergeur d'image