a
leral.net | S'informer en temps réel

Mandiaye Gaye: « Les attaques de certains acteurs politiques sur certains magistrats se justifient"


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Septembre 2018 à 12:09 | | 0 commentaire(s)|


Lors des partages de propositions de réforme des acteurs de la justice, les membres de la société civile, Mandiaye Gaye a indiqué que les critiques faites par des hommes politiques à l’égard de la justice sont tout à fait fondées. Selon lui, la justice sénégalais est loin d’être exemple de reproches, bien qu’il appelle les politiciens à mettre les reformes dans leurs critiques.

« Les attaques de certains acteurs politiques sur certains magistrats se justifient. C’est peut-être la manière qu’il faut revoir. Je pense qu’on peut critiquer la justice sans pour autant l’insulter. Cela veut dire qu’il faut y mettre les formes. Aujourd’hui, au lieu de verser dans des invectives, des menaces par rapport aux attaques contre la justice. L’Etat devrait surtout essayer de voir quelle est la racine du mal. Pourquoi les sénégalais critiquent aujourd’hui, la justice. Je crois que, c’est ce qu’on attend de l’exécutif », a expliqué M. Gaye.

Il soutient qu’il y a une crise profonde entre les acteurs de la justice et les populations. « J’ai parlé d’une réconciliation de la justice avec le peuple pour des raisons évidentes que tous les sénégalais connaissent. Aujourd’hui, il y a une crise de confiance entre la justice et le peuple sénégalais. C’est pourquoi, nous avons cherché à nouer avec l’Ums, c’est celui de tous les sénégalais. Et, l’Ums à elle seule, ne peut pas tout faire », a-t-il souligne.

A cet effet, Mandiaye Gaye appelle les sénégalais a soutenir les magistrats dans la lutte qu’ils mènent pour plus d’indépendance afin d’avoir une justice équitable pour tous. « Il faudrait que tous les sénégalais se retrouvent autour de l’Ums et de ses recommandations pour une justice d’avantage indépendante. C’est tout le sens de notre partenariat avec l’Ums, que nous pouvons appeler « Sunu Justice ». La question de la justice pose un problème au Sénégal. Donc, nous pensons que c’est le combat pour une justice à réhabiliter, réconcilier avec le peuple. Nous allons accompagner l’Ums là où il faut pour que les reformes aboutissent », conclut-il. Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos