leral.net | S'informer en temps réel

Présentation des co-accusés de Khalifa Sall: Les 7 autres visages de l'accusation

Ils sont sept à être les co-accusés de Khalifa Sall dans l'affaire de la Caisse d'avance de la mairie de Dakar dont le procès de la mairie s'est ouvert aujourd'hui au Tribunal correctionnel de Dakar. Et, si deux parmi ces personnes citées ont pu bénéficier de contrôle judiciaire, les cinq (5) autres ont rejoint le maire de Dakar dans "sa chute". Et "l'Observateur" vous présente ces co-détenus de l'édile de la capitale sénégalaise, mais également, les deux bénéficiaires de contrôle judiciaire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Décembre 2017 à 17:12 | | 0 commentaire(s)|

Mbaye Touré, le Daf

Directeur administratif et financier (Daf) de la Ville de Dakar depuis 2001, Mbaye Touré est né le 06 février 1962 à Guinguinéo. Économiste de formation, l'homme a fait ses débuts à l'Ecole 1 de Guinguinéo où il a obtenu son certificat d'études primaires élémentaires et,  est admis au Concours d'entrée en sixième en 1976. Il décroche de Diplôme de fin d'études moyennes (Dfem) en 1979, au Lycée Gaston Berger de Kaolack, actuel Valdiodio Ndiaye. Après cela, il dépose ses baluchons au Lycée technique Maurice Delafosse, où il obtient le Baccalauréat, Série G2, Techniques quantitatives de gestion, en 1982. Bac en poche, il est orienté à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, où il obtient une Maîtrise en Sciences Economiques, option gestion des entreprises, en 1987. Par la suite, il s'envole pour la Belgique et s'inscrit à l'Université de l'Etat à Anvers, où il décroche le Diplôme de 3e Cycle en politique de développement économique et un Master en gestion et administration publique.

En 1991, il revient au bercail et, est embauché, l'année suivante, à la mairie de Dakar, en qualité de Gestionnaire. Polygame et père de six enfants, il sera tour à tour, responsable du Bureau de la comptabilité et des opérations financières de la Division des recettes municipales, responsable de la Cellule d'appui, d'étude et de suivi de la Daf, Daf de la communauté urbaine, qui a été dissoute en juillet 2000, avec la première alternance.


Ibrahima Yatma Diao, l'économiste

Économiste de formation, Ibrahima Yatma Diao est né le 12 octobre 1973, à Dakar. Marié et père de trois enfants, c'est à l'Ecole Ahmadou Bamba Mbakhane Diop 3, ex-Zone B3, qu'il obtient le Cepe en 1986. Il obtient le Bfem en 1990, au Collège Mame Thierno Birahim Mbacké de Colobane, avant de s'inscrire au Lycée Lamine Guèye, où il décroche le Baccalauréat, Série C, en 1994. Ensuite, cap sur l'Ucad , où il décroche une Maîtrise en Sciences Economiques en 1999. De 1999 à 2000, il fait des stages dans plusieurs structures. En 2010, il réussit un concours international organisé par l'Agence française de développement (Afd) et s'inscrit en Master 2 en maîtrise d'ouvrage public-privé au Cefep de Marseille, avec un diplôme délivré par l'Université d'Auvergnes (Clermont Ferrant). Pour sa carrière professionnelle, Ibrahima Diao n'a pas beaucoup bougé: recruté en 2002, par la ville de Dakar, en tant que Chef de la Division financière comptable, il a, entre 2008 et 2009, été intérimaire au Crédit municipal de Dakar.

Yaya Bodian, chef du Bureau du budget

Natif de Colobane, Yaya Bodian est agent de la ville de Dakar depuis le magistère du maire Mamadou Diop. C'était avant 1994, selon Ladji Diallo, Chef du bureau ordonnancement. "J'ai été embauché à la Ville de Dakar en 1994 et j'y ai trouvé Bodian", renseigne Diallo. Comptable de formation, Yaya Bodian a été d'abord agent au Bureau du budget de la mairie de Dakar. Avec la réforme de 1996, Yaya Bodian a été promu Chef du bureau du Budget. Un poste qu'il occupe jusqu'à présent. Décrit par ses collaborateurs comme une personne très calme, discrète et très gentille, Yaya Bodian, qui séjourne présentement à la prison de Rebeuss, est un père de famille avec deux épouses.


Amadou Mactar Diop, l'auditeur

Né le 5 mars 1956 à Daka, Amadou Mactar Diop a débuté ses études à l'école élémentaire de Vélingara en 1961. Après trois années, il intégre un autre établissement à Tambacounda jusqu"en 1968. Reçu au concours d'entrée en sixième, il intégre le collège d'enseignement général de Tambacounda, qu'il quittera pour venir continuer ses études à Dakar. Il se retrouve au collège St-Michel, puis en 1976, intégre  le lycée Lamine Guèye qu il quittera en 1979, direction la France. Il obtient le diplôme d'Aptitude probatoire à l'Ecole des cadres du commerce et des affaires Economiques de Neuilly. Il intègre ensuite l'institut supérieur de gestion en France, d'où il sort, deux années plus tard, avec un diplôme de maîtrise des Sciences de gestion.

En 1984, il revient au Sénégal. De 1984 à 1988,il travaille comme cadre de gestion à l'Association sénégalaise pour la promotion de l agriculture biologique (Aspad) à Thiès. En 1995,il retourne à l'Aspad de Thiès, comme responsable des subventions puis secrétaire exécutif. C'est en 2008 qu'il dépose ses baluchons à la mairie de Dakar, où il occupe les fonctions de coordonnateur, inspecteur des affaires administratives et financières, contrôleur de gestion, directeur intérimaire de la Piscine olympique internationale,auditeur interne et contrùoleur de gestion de formation, Amadou Moctar Diop est polygame et père de 4 enfants.


Fatou TRAORE, la secrétaire de Mbaye Touré

L'histoire de Fatou Traoré est triste. La secrétaire de Mbaye Touré, en prison dans l'affaire la caisse d'avance de la mairie de Dakar,est partie à la retraite en plein séjour carcéral.C'était il y a juste quelques mois. Pourtant, la dame a une belle et riche carrière professionnelle. Agent de la mairie de Dakar depuis l époque du maire Mamadou Diop, cette secrétaire de direction de formation est décrite par ses collaborateurs comme une femme rigoureuse et travailleuse. Fatou Traoré croupit également à la prison des femmes du Camps pénal. "C'est la première à arriver au bureau et la dernière à le quitter aussi", selon toujours Ladji Diallo.


Mamadou Oumar BOCOUM, Inspecteur du Trésor

Parmi les huit personnes citées dans l affaire de la caisse d'avance de la ville de Dakar, Mamadou Oumar Bocoum est du lot des plus chanceux. En effet, contrairement aux autres co-accusés du maire de Dakar qui croupissent en prison, l'ancien receveur, lui, a beneficié d'un contrôle judiciaire. Mais l'homme pourrait comparaître à titre de témoin dans ce dossier dont le procès démarre aujourd’hui à Dakar. Inspecteur du Trésor de classe exceptionnelle, Mamadou Oumar Bocoum est à ce poste depuis le temps du maire Pape Diop, avant de quitter en 2016. Et, à la mairie de Dakar, on retient de lui ses qualités d'homme serviable, sociable avec ses collaborateurs.


Ibrahima Touré, le successeur de Bocoum

Receveur municipal, Ibrahim Touré n'a pas duré à ce poste. Le remplaçant de Mamadou Oumar Bocoum est arrivé en poste en 2015. Quand il est venu, raconte Ladji Diallo,''l'Ige avait déjà demande d'arrêter la caisse, il a juste payé pendant quelques mois". Polygame,ce dakarois a, lui aussi, bénéficié du contrôle judiciaire, à l'image de son prédécesseur.