leral.net | S'informer en temps réel

Souleymane Jules Diop:« Comment peut-on revendiquer l'indépendance pour les Casamançais, en commençant par les tuer »


Rédigé par leral.net le Dimanche 7 Janvier 2018 à 21:35 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
 Souleymane Jules Diop, le ministre délégué au Premier ministre chargé au PUDC (Programme d’urgence de développement communautaire) s’est prononcé sur l’assassinat de 13 personnes en Casamance, en réaffirmant sans ambages, l’inaliénation de l’intégrité territoriale du Sénégal tout en critiquant ce qu’il appelle des « illuminés et des barbares qui tuent des citoyens».
 
« De la consternation, de la tristesse, mais un sentiment profond d'injustice. Nous avons perdu beaucoup de soldats, environ 70, 776 personnes victimes des mines sans prendre compte de l'ampleur du désastre... En décembre 2011, nous avons perdu une vingtaine d'hommes. Des barbares qui veulent semer la terreur et qui ont réussi à tuer 13 Sénégalais.

Nous avons doublé les moyens de notre armée. Nous avons acheté des voitures blindées...Nous avons même des drones, des avions qui sont équipés de radars. Ce qui n'empêche pas certains barbares de tuer citoyens. Cela n'empêche pas qu'il puisse y avoir des actes désespérés 
», a confié Souleymane Jules Diop, au micro de Mamoudou Ibra Kane dans l’émission dominicale « Le Grand Jury » de la RFM.
 
« Il y a toujours dans des mouvements comme ça, des reflux d'illuminés... Quand des délinquants veulent semer la terreur, ils n'ont pas besoin d'être nombreux. Comment on peut revendiquer l'indépendance pour les Casamançais, en commençant par les tuer. Ils seront traqués. Ils auront une réponse à la hauteur de leur agression », a-t-il ajouté.
 
Le 6 janvier 2018, vers 16h30, de paisibles populations de l’Arrondissement de Niaguiss, Département de Ziguinchor, parties dans la forêt de Borofaye, ont fait l'objet d'une attaque armée d'une rare barbarie. Cette attaque a malheureusement occasionné la mort de treize (13) jeunes hommes dont dix par balles, deux par armes blanches et un brûlé. L'attaque a également eu pour conséquence, sept (7) blessés par balles, dont un blessé grave.