a
leral.net | S'informer en temps réel

Pèlerins laissés en rade en 2017: L’Etat s’installe dans la cause et fait renvoyer le dossier


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Juillet 2018 à 11:05 | | 0 commentaire(s)|

Le dossier des 150 pèlerins laissés en rade à Dakar, lors du pèlerinage à la Mecque 2017, se corse pour les prévenus. L’Etat a décidé de s’installer dans la cause par le biais de son agent judiciaire. D’ailleurs, ce dernier a fait renvoyer le procès prévu hier, pour mieux s’imprégner du dossier. Ainsi la date du 26 juillet a été retenue par le tribunal correctionnel de Dakar. A la date du renvoi, les prévenus Mame Mberry Ndiaye, Awa Bécry Bao (prévenue et partie civile), Mame Faye Diop, Cheikh Tidiane Sall et Pape Mbagnick vont répondre des chefs d’association de malfaiteurs, d’abus de confiance et de complicité d’abus de confiance.

Le préjudice est estimé à 524 millions F CFA. Ce montant représente les différentes sommes d’argent que les candidats aux lieux saints de l’Islam avaient versées pour se rendre à La Mecque. Ils avaient porté leur choix sur l’agence Mberry voyage. Seulement, celle-ci n’avait pas d’agrément de la délégation au pèlerinage. Ainsi, l’agence s’était-elle rabattue sur des voyagistes bissau-guinéens qui devaient permettre aux Sénégalais d’obtenir le visa.

Malheureusement, la sous-traitance que voulait faire Mberry voyage n’a pas marché. Ainsi, les candidats n’avaient pas pu se rendre à La Mecque. Certains espèrent accomplir le 5ème pilier de l’Islam, cette année-ci. C’est pourquoi plusieurs parties civiles ont introduit des demandes de restitution de leurs passeports, qui ont été joints dans la procédure.







Source: EnQuête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos